mercredi 8 juin 2011

Créer son entreprise en courtier de crédit : la maison qui rend fou !


Voilà 1 mois que j'ai effectué ma demande de cumul d'emploi. Comme attendu, aucune réponse de la commission de déontologie. Tant mieux, cela vaut pour accord tacite ! Faisons donc un point sur les démarches accomplies et celles restant à faire.



Je me connecte donc bravement (et naïvement) sur le site de l'autoentrepreneur pour créer mon autoentreprise. Déjà premier hic, le courtage de crédit est-il une activité commerciale ou libérale (il faut cocher la bonne case). Après multiples recherches, il y a une distinction subtile : je vous apprends à pêcher, je suis une profession libérale. Je vous pêche un poisson, je suis une profession commerciale ! Bref le courtage de crédit est une activité commerciale ! (référence)
On me demande par la suite de choisir un organisme d'assurance maladie ! a) RAM de la région parisienne,  b) mutuelle bleue, c) avenir santé mutuelle ou  d) prevadie-campi ! Alors vous auriez choisi quoi (choix obligatoire) ? WTF j'ai déjà une mutuelle santé !!! Pas de panique, c'est juste pour savoir qui gèrera vos cotisations que vous paierez plus tard de quand vous gagnerez plein de sous et que vous paierez donc plein de cotisations mais que ça change rien si vous êtes salarié mais que quand même c'est plus pratique d'en choisir une qui a une agence pas loin de chez soi au cas où ! *reprend sa respiration*
Il y a ensuite le problème du sésame absolu : le Kbis. Les banques le demandent pour souscrire un partenariat. Pour l'obtenir, il faut s'inscrire au registre du commerce et des société (RCS) (ce dont est un autoentrepreneur est dispensé normalement). Certains disent qu'on peut substituer les documents de l'autoentreprise (document Insee avec n° de siren et tout et tout), mais il faut expliquer à chaque interlocuteur le régime de l'AE. De plus, je me vois mal en position de force pour mettre sous les yeux d'un banquier un texte de loi alors que je lui demande un partenariat. Je vais donc essayer d'établir des partenariats sans le Kbis. Si je n'y arrive pas, voila la blague : Je devrais pouvoir m'inscrire volontairement au RCS, mais dans la pratique, les témoignages des gens qui ont voulu faire jouer ce droit ont du finalement
-Radier leur AE
-Créer une entreprise individuelle sous le régime micro (en optant pour le micro fiscal, micro social, prélèvement libératoire) en l'inscrivant au registre du commerce.
Cela revient exactement à avoir une autoentreprise ! (vous connaissez le canada dry ?).
Voila ce qui m'attend si les banques sont inflexibles sur ce fameux KBis.
Sinon, j'ai quand même poussé la porte de certaines banques, pour prendre la température d'un éventuel partenariat.
Crédit agricole, CIC et Bred : aucun problème, mon statut de professeur les a surpris, mais en discutant quelque peu, tout s'est bien passé, j'ai du leur paraitre crédible, ils m'ont dit de les recontacter une fois mon entreprise créée et en possession de mon assurance RC Pro.
Par contre, pour Boursorama et La banque postale, c'est porte close. Pas de réponse à mes mails/démarches téléphoniques. Après en avoir discuté avec d'autres courtiers, ce sont des banques qui établissent très peu de partenariat. Si vous passez par un courtier, demandez leur si ils ont un partenariat avec ces établissements, à défaut faites faire par vous même des propositions dans ces 2 banques car elles sont généralement agressives sur les taux pratiqués.
J'ai aussi été voir les agences immobilières, certaines sont prêtes à me donner ma chance pour m'envoyer des clients (contre rétro commission à négocier bien sûr rien n'est gratuit en ce bas monde).
En tous cas il faut être armé de patience, de courage et d'abnégation pour créer une société, moi qui n'ai même jamais signé un contrat de travail, je prend conscience de la "bulle" dans laquelle j'étais.

17 commentaires:

  1. bien venu dans la vraie vie ......

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir, très intéressante à suivre ton expérience de création de société ! je ne doute pas que ta persévérance finisse par payer, bon courage ! raconte nous la suite...

    RépondreSupprimer
  3. pas vraiment étonné de la difficulté que tu rencontres en fait. Nous sommes dans un pays qui aime la bureaucratie...
    j'attends la prochaine étape

    RépondreSupprimer
  4. "Cela revient exactement à avoir une autoentreprise !"

    C'est le cas. L'autoentrepreneur est en fait exactement ce que vous dites + la possibilité de ne pas se déclarer au RCS.

    Ce qui est pratique pour, par exemple, faire du soutien scolaire, du jardinage, de la bricole, etc ...

    Mais évidemment, pour un métier réglementé qui nécessite, entre autre, une RC Pro, vous devez vous immatriculer.

    RépondreSupprimer
  5. oui, je suis en plein dans les devis pour les RC Pro, j'ai l'impression qu'il va falloir repartir de 0 (avec la bonne démarche ce coup-ci).

    RépondreSupprimer
  6. Salut

    J'ai commencé à suivre tes aventures ici
    http://forum.actufinance.fr/le-metier-de-courtier-financier-P217224/

    avant d'arriver ici.. je te souhaite bonne chance, je ne me fais pas de soucis pour toi, tu vas y arriver :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tes encouragements, es-tu le fameux bribri qui poste à ma suite?

    RépondreSupprimer
  8. je veux lancer pareil concept au Maroc. Comment négocier avec des organismes financiers qui sont deja en situation d'oligopole ? :(

    RépondreSupprimer
  9. Pour quelles raisons souhaites tu créer une société en courtier de crédit?

    Retaill & Co.

    RépondreSupprimer
  10. http://agregfinance.blogspot.com/2011/05/pourquoi-avoir-choisi-le-courtage-de.html
    principalement l'envie de découvrir un nouveau métier.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, j'ai une longue expérience du métier d'agent commercial immobilier en Vefa. Programmes neufs et je souhaitais me diriger vers la "vente" de financements - Ou en êtes-vous aujourd'hui fin octobre 2011 - Avez-vous poursuivi ou avez-vous laissé tomber le métier de courtier ?

    RépondreSupprimer
  12. C'est toujours d'actualité, même si je suis pour l'instant dépendant d'un gentil courtier qui voudra bien me prendre sous son aile.

    RépondreSupprimer
  13. Je pense que tu as dû être surpris des décrets du début d'année 2012 (2012-100 et 101 du 26/01/2012) obligeant diplôme ou ancienneté ou formation pour pouvoir exercer la profession d'IOBSP en 2013 ?
    Il est normal que cette profession se structure car elle est méconnue en France et très peu de courtiers peuvent se recommander d'être des professionnels.

    Nota Bene sur le commentaire de "Anonyme" : On ne vend pas un financement. On apporte des solutions de financement et des conseils. On étude le risque du dossier. On respecte les lois sur l'endettement pour éviter toute mésaventure à notre client.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    En recherchant des infos sur le courtage en prêt immo, je suis tombé sur ce blog que je trouve très intéressant. j'ai une question à vous poser: Je souhaite devenir courtier en crédit immo et je n'ai pas d'information sur le partenariat avec les banques. Pouvez-vous me dire comment faire?
    Pour infos, Je rempli une des conditions qu'exigent l'orias.
    Merci

    RépondreSupprimer
  15. C'est le nerf de la guerre, soit vous êtes agent co dans une grande enseigne, ou vous établissez un contrat de marque avec un autre courtier bien installé pour bénéficier de ses partenariat bancaire, soit vous vous lancez dans la pêche au partenariat. Il faudra alors allez pousser l'enseigne de chaque banque avec laquelle vous souhaitez travailler, réussir à prendre les coordonnée du chargé de prescription de votre zone, réussir à le contacter et le convaincre de votre sérieux pour travailler avec lui. J'avais entamé la démarche auprès de CIC, Crédit Agricole et BRED à l'époque, et ca s'était plutot bien passé. Certaine banque comme la banque postale, les banques en ligne ou HSBC sont impossibles/difficiles à convaincre.
    Bon courage,

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour,
    Je serais courtier indépendant. Je suis conscient des difficultés mais j'ai vraiment envi de le faire.
    Donc pour contacter les enseignes, il suffit de chercher les numéros de téléphone des sièges, les appeler et demander le chargé de prescription?
    Le partenariat est une étape importante pour devenir courtier mais je trouve qu'il n'y a pas assez d'informations à ce sujet.
    merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  17. EN FRANCE C'EST QUASI IMPOSSIBLE A MOINS D'AVOIR SON RESEAU LE MIEUX EST DE LE FAIRE EN UK OU EN OFFSHORE

    RépondreSupprimer